Parole(s) de Seb : le point noir du jeu bientôt solutionné !

Postée le 08 novembre 2016 par Battlekart Team
www.battlekart.eu_paroles-de-seb-le-point-noir-du-jeu-bientot-solutionne

Seb, certains joueurs nous rapportent que l’expérience BattleKart est parfois entachée… de quelques poussières. C’est le seul… point noir dans leur expérience ludique. Tu es au courant ?
Bien entendu ! Tu oublies qu’en plus d’être le boss, je suis avant tout un joueur assidu de BattleKart… Et la poussière sur les mains, c’est une problématique qu’on a abordée depuis le début. Au départ, nous pensions que ce n’étaient que les poussières liées aux travaux d’aménagement ; on a quand même fait plus d’un millier de trous dans les plafonds en béton… On s’est progressivement aperçu ensuite que le problème provenait plutôt des pneus. On a quasiment pu exclure la piste de l’usure des plaquettes de freins, parce que grâce à nos configurations moteur, on sollicite moins les freins à disque que sur un kart classique. Restait donc les poussières de pneus.

Quelles sont les pistes de solution qui ont été mises en oeuvre ?
Tout d’abord, on a testé plusieurs types de pneus, pour nous orienter finalement vers des pneumatiques qui s’usent moins vite, produisent donc moins de poussière, tout en étant adaptés aux karts électriques (plus lourds) et en restant à des tarifs abordables. Ensuite, on a augmenté la fréquence de passage de l’autolaveuse sur les pistes (un lavage tous les deux jours), mais ce n’est pas encore suffisant. Les poussières sont au sol mais aussi en suspension dans l’air.

Pourquoi ne pas y remédier tout simplement en proposant des gants aux joueurs, comme dans un karting traditionnel ?
Parce que les pilotes de kartings traditionnels ne doivent pas enclencher un bouton pour activer leur bonus, déjà, puis parce qu’on ne veut pas que nos joueurs se prennent la tête avec un équipement : c’est un loisir, ça doit rester simple et on doit pouvoir jouer dans (presque) n’importe quelle tenue. Nous avons aussi voulu concentrer le temps passé hors course au briefing et à la compréhension des règles, plutôt qu’à l’équipement des joueurs. Au passage, administrativement parlant, on est plutôt rangé dans la catégorie des loisirs que dans le sport automobile, donc nos joueurs ne doivent pas porter de casques. Ce qui aurait été totalement contraire à l’expérience immersive qu’on souhaite offrir : les joueurs doivent pouvoir se reconnaître sur la piste, se parler et s’entendre.

Il reste d’autres solutions à envisager ?
Oui ! Concrètement, trois améliorations vont être apportées, dont certaines très rapidement : la première touche à la ventilation du bâtiment, les deux autres à la conception des karts. En matière de ventilation, il faut savoir qu’il y a 5 HVAC dans l’immeuble prévus pour le chauffage. On en utilise à présent que 2 pour chauffer en hiver. Il seront équipés de filtres et deux autres HVAC, également équipés, tourneront bientôt 24h/24 en mode “ventilation uniquement” pour éliminer les poussières en continu.

Et sur les karts ?
Les poussières - y compris les résidus du caoutchouc des pneus - volent notamment parce qu’elles se soulèvent au passage des karts. Nous allons installer et tester des collecteurs de poussière, faits-maison, sur nos Sinus ION. Enfin, et c’est un souci que nous n’avions pas mesuré au départ, nous avons choisi des volants haut de gamme, avec un revêtement mousse qui, en plus de disparaître progressivement et de laisser des résidus sur les mains, voit les poussières s’y coller plus facilement. Nous attendons le moment de remplacer ces volants pour envisager une solution plus propre.

Autre problème parfois perçu sur la piste, le froid. Sensation ou réalité ?
Bon, là, c’est bien parce que tu insistes, mais l’hiver dernier, on n’a eu la remarque qu’une, ou peut-être deux fois… et on n’a vu personne quitter le complexe avec des engelures ! Malgré tout, nous avons programmé le chauffage pour monter la température de deux degrés de plus que l’année dernière, et donc à 14 degrés. Ceci dit, le jeu est tellement fun qu’avec l’adrénaline, la température ressentie est facilement de 20 degrés !

partager »