BattleDrift

Vous connaissez les compétitions de Drift ? Non ? Le drift, c’est la dérive, le dérapage si vous préférez. BattleDrift, c’est 100% d’électrons libérés sur les seules roues arrière de votre kart, et donc 100% de pilotage pour contrôler vos dérapages et enchaîner les tours les plus rapides.

Sur une piste volontairement très sinueuse, roulez à 3 simultanément et tentez de décrocher le record du circuit ! La piste est divisée en trois tronçons pour pouvoir mesurer votre progression dans chacun d’eux, mais c’est bien votre temps au tour complet qui sera comptabilisé.

Mais attention, pas question de piloter sans finesse : vous mordez l’herbe, et votre kart sera temporairement ralenti ; ne coupez pas vos virages non plus, sans quoi vous pourriez perdre 3 secondes à chacun des 17 checkpoints (invisibles) non validés. Ils sont disséminés sur le circuit pour vérifier la validité de vos trajectoires.

En plus des chicanes, virages serrés et autres courbes en « S », le circuit compte aussi 2 ronds-points : c’est l’occasion rêvée de tester votre aptitude aux « Donuts ». Non, ce ne sont pas que des beignets chocolatés, mais bien des dérapages à 360° que vous êtes obligés de réaliser sous peine, également, de perdre 3 secondes.

La grille de départ permet le départ séquencé des 3 premiers pilotes (toutes les 10 secondes, approximativement), les suivants peuvent observer les prouesses de leurs camarades avant que ne vienne leur tour.

 D’ores et déjà, voici un défi pour les meilleurs pilotes : descendre sous la barre fatidique des 30 secondes au tour !

Le briefing